Compte titres ou assurance vie : que choisir ?

  • Goodvest
25
May
2022

Le compte titres (ou CTO pour compte titres ordinaire) est une enveloppe d’investissement à destination des particuliers pour accéder à un large choix d’actifs financiers. Souvent opposées à l’assurance vie comme solution d’investissement, ces deux enveloppes ne répondent pourtant pas aux mêmes objectifs et ne s'adressent pas aux mêmes types d'épargnants.

En effet, investir via un compte titres n’est pas chose aisée en raison de la diversité des actifs proposés. Il s’agit plutôt d’une solution pour les investisseurs avertis.

Ainsi, faut-il privilégier l’assurance vie ou le compte titres pour investir dans sur les marchés financiers ? Ces deux enveloppes peuvent-elles trouver une complémentarité dans votre patrimoine ?

Goodvest, en tant que spécialiste de l’investissement écologiquement et socialement responsable, vous livre ses conseils pour choisir au mieux entre l’assurance vie et le compte titres.

Compte titres ou assurance vie, que choisir ?

Comme entrée en matière, voici une synthèse des différences entre le compte titres et l’assurance vie. 

*Attention : En ce qu’ils sont investis sur les marchés financiers, le compte titres et l’assurance vie présentent des risques de perte en capital.

Compte titres ou assurance vie : quelle solution offre le plus de possibilités en termes d’investissement ?

Le compte titres, l’enveloppe proposant le choix le plus large d’actifs financiers

Le compte titres est indéniablement l’enveloppe d’investissement pour les particuliers proposant le plus grand choix d’actifs financiers. Théoriquement, vous y trouverez toutes les entreprises admises sur un marché réglementé ; que ce soit les petites entreprises cotées d’Alternext ou les entreprises japonaises cotées à la bourse de Tokyo.

De plus, avec le CTO, vous pouvez investir dans une large gamme de produits dérivés tels que des certificats, futures, CFD, turbo, options…

Bref, vous disposez d’un choix pléthorique d’investissements tant pour mettre en place une stratégie de holder (investissement à long terme) que pour de la spéculation à court terme (mais attention aux frais de courtages).

Lire aussi : Spéculation boursière : une opportunité pour les particuliers ?

Ceci dit, la liberté offerte par le compte titres n’a pas que des avantages. Au contraire, sur ce point, le compte titres a les défauts de ses qualités pour les investisseurs débutants. En effet, construire un portefeuille équilibré en accord avec ses objectifs nécessite un panel de compétences financières indispensables. Sauf à être conseillé par un professionnel, investir à l’aveugle via un compte titres peut vous exposer à des risques de perte élevés.

Lire aussi : Les 6 erreurs à éviter pour investir son argent

L’assurance vie, une solution flexible et simple d’utilisation

Certes, l’assurance vie propose un choix plus ou moins restreint d’actifs dans lesquels investir selon les contrats, mais elle propose un cadre rassurant pour les épargnants grâce à des solutions de gestion pilotée.

En effet, selon l’assureur, l'assurance vie va proposer principalement des fonds d’investissement et des ETF (trackers), permettant de reproduire un indice boursier spécifique. Cette méthode à le mérite de la simplicité et de vous offrir une diversification en confiant l’allocation de votre épargne à des professionnels tant au niveau de l’enveloppe qu’au niveau des fonds dans lesquels vous investissez.

Lire aussi : Robo advisor ou robot conseiller financier : l'avenir pour votre épargne ?

Enfin, pour ceux qui souhaitent donner du sens à leur épargne et contribuer à un monde plus durable, il est possible avec une assurance vie ISR de faire un investissement socialement et écologiquement responsable. L’assurance vie de Goodvest ISR est par exemple la première assurance vie alignée avec l’accord de Paris sur le climat grâce à une sélection minutieuse des fonds et ETF proposés aux épargnants. Avec Goodvest, vous avez l’assurance que votre épargne ne travaille pas contre vos convictions !

Ouvrez une assurance vie responsable

Découvrez votre portefeuille d’investissement personnalisé, en accord avec vos valeurs

Bénéficiez de 3 mois de frais offert avec le code promo blog

Les différences de frais entre le compte titres et l’assurance vie

Le compte titres et l’assurance vie présentent des frais facturés à leur détenteur. En raison de l’usage relativement différent de ces deux enveloppes, les frais facturés ne sont pas les mêmes.

Pour le compte titres, on peut distinguer deux types de frais :

  • les frais de courtage qui sont facturés pour chaque transaction effectuée au sein du compte titres (achat/vente de titres). Selon l’AMF, ces frais varient entre 0,16 % et 0,53 % du montant de la transaction selon qu’il s’agisse d’une banque en ligne ou d’une banque traditionnelle (on vous laisse deviner qui facture le plus) ;
  • les droits de garde du portefeuille s’assimilant à des frais de gestion classiques facturés annuellement dont le montant varie selon le nombre d’actifs détenus et du marché dont ils dépendent. Selon l’AMF, les droits de garde de 10 actifs pour un total de 10 000 euros sont en moyenne de 0,50 % / an. À noter que la tarification est en principe dégressive en fonction du volume.

Côté assurance vie, il existe d’autres frais de nature différente :

  • Les frais d’ouverture correspondant à une commission sur le premier versement d’un contrat d’assurance vie (entre 0,2 et 0,6 %). En principe, ces frais sont normalement offerts, mais certaines banques traditionnelles continuent de les pratiquer.
  • Les frais sur versement constituent une commission sur chaque versement effectué par le souscripteur. Une fois de plus, ces frais sont normalement gratuits, mais certaines banques continuent de les utiliser.
  • Les frais d’arbitrage lorsque le souscripteur décide de modifier l’allocation de son épargne. Ces frais sont seulement pratiqués par les banques traditionnelles.
  • Les frais de gestion consistent en une facturation annuelle calculée sur le volume de l’épargne. Si les banques traditionnelles peuvent facturer jusqu’à 1 % / an (en plus des autres frais), sachez que les courtiers comme Goodvest proposent des frais de gestion réduits de 0,6 % par an.

Conseil de Goodvest : Au-delà des frais de l’enveloppe souscrite, d’autres frais peuvent être facturés si vous avez investi dans des fonds ou des ETF. Il faut en tenir compte pour faire une comparaison éclairée.

Quelles sont les différences fiscales entre le compte titres et l’assurance vie ?

Les régimes fiscaux de l’assurance vie et du compte titres sont totalement différents. En réalité, seule l'assurance vie propose un cadre fiscal avantageux tandis que le compte titres répond au régime fiscal de droit commun.

Le régime fiscal de droit commun du compte titres

Le compte titres ne propose pas d’avantages fiscaux à proprement parler. Autrement dit, chaque actif détenu via un compte titres se voit appliquer la fiscalité qui lui est propre.

En général, les produits générés par les actifs d’un compte titres sont considérés comme des revenus de capitaux mobiliers (dividendes, intérêts...) ou des plus-values sur valeur mobilière. La perception des produits est le fait générateur de l’impôt.

Dans les deux cas, le contribuable peut :

  • Imposer les revenus du compte titres à la flat tax de 30 % (PFU) ;
  • Opter pour le barème progressif de l’impôt afin par exemple de bénéficier de l’abattement de 40 % sur les dividendes ou des abattements pour durée de détention sur les plus-values réalisées. Cette option n’est pas intéressante si vos revenus imposables totaux dépassent 74 545 euros.

En somme, le compte titres est certainement l’enveloppe la moins intéressante fiscalement.

La fiscalité avantageuse de l’assurance vie sur les rachats à partir de 8 ans

L’assurance vie présente deux avantages fiscaux majeurs par rapport au compte titres :

  • Les gains ne sont pas imposables tant que le souscripteur n’effectue pas de rachat (retrait). Il est alors possible de différer l’imposition à votre convenance ou d’envisager un retrait progressif en capital ;
  • À partir de la 8e année, la part des gains issus des rachats est taxable à un taux forfaitaire préférentiel de 24,7 % (prélèvements sociaux inclus) au lieu de 30 % après application d’un abattement de 4 600 euros (9 200 euros pour un couple).

Lire aussi : Quelle est la fiscalité applicable à un rachat partiel ou total d'une assurance vie ?

De plus, l’assurance vie permet de transmettre une partie de son patrimoine à des bénéficiaires désignés dans des conditions fiscales très avantageuses (en ce qui concerne les versements réalisés avant les 70 ans du souscripteur). Un avantage inégalé par les autres enveloppes fiscales ajoutant une dimension patrimoniale indispensable faisant de l’assurance vie un must have.

Lire aussi : Quelle est la fiscalité de l'assurance vie en cas de décès ?

Conseil de Goodvest : Vu que l’abattement se “recharge” tous les ans, il est particulièrement intéressant de vous verser à terme une rente nette d’impôt en envisageant un rachat progressif du capital.

Est-il intéressant de cumuler assurance vie et compte titres ?

En plus d’être possible, il est même souhaitable de cumuler un compte titres avec une assurance vie. Dans une optique patrimoniale efficiente, le compte titres doit s’analyser comme le plan d’épargne de dernier recours aux fins d'accroître le niveau de diversification de votre patrimoine.

En effet, comme nous l’avons vu, le compte titres est la seule enveloppe pour les particuliers ne proposant pas d’avantages fiscaux, mais une gamme d’actifs disponibles extrêmement large. 

Autrement dit, le compte titres doit vous servir à détenir des actifs que vous n’auriez pas pu détenir via une assurance vie, un PEA, un contrat de capitalisation ou un PER.

Loin d’être indispensable, vous pouvez toutefois utiliser le compte titres pour accroître votre diversification géographique dans des titres très spécifiques ou miser sur certains produits dérivés, indisponibles autrement.

Dans tous les cas, n’oubliez pas de bien vous renseigner avant d’investir avec un CTO.

Épargnons la planète

Inscrivez-vous et faites une simulation gratuite en 5 minutes.

Bénéficiez de 3 mois de frais offert avec le code promo blog

FAQ

Nos derniers articles

Ensemble, changeons l’épargne

Une vision de l’investissement qui va au-delà des critères financiers.