Les 6 erreurs à éviter pour investir son argent

Logo Image
  • Goodvest
17
February
2022

Normalement, depuis que vous avez lu notre guide de l’investisseur débutant, vous devriez être particulièrement habile pour investir intelligemment votre argent. Ceci étant, il est encore commun de constater de nombreuses erreurs d’investissement pouvant avoir un impact dramatique sur votre épargne. 

Pour vous aider à mieux allouer votre épargne, nous avons fait une sélection des 6 erreurs à éviter pour investir votre argent au regard notamment de leur récurrence, mais aussi de leur impact particulièrement néfaste sur votre patrimoine (et l’environnement). 

Erreur d’investissement n°1 : Confondre investissement et consommation 

Dans le langage courant, il n’est pas rare d’entendre “j’ai investi dans ceci ou dans cela”, parfois à mauvais escient lorsqu’il s’agit en réalité d’un acte de consommation.

En effet, de nombreuses personnes estiment qu’investir consiste à acheter quelque chose de cher et/ou d’utile (dans une certaine mesure) comme une voiture ou un téléphone portable… 

À vrai dire, l’une des pires erreurs de l’investisseur est de confondre la consommation et l'investissement puisque ce dernier vous enrichit tandis que l’autre vous appauvrit. Bien qu’interdépendants d’un point de vue économique, pour un épargnant, la consommation et l’investissement sont deux choses opposées. 

En effet, investir peut se définir comme le fait d’allouer une partie de ses capitaux en vue d'accroître l’appareil productif pour en capter une partie de la valeur générée (sous la forme d’un rendement ou d’une plus-value). En d’autres termes, l’investissement implique de se déposséder d’une partie de son capital à court terme (son épargne) pour générer des revenus futurs (de préférence sur le long terme).

A contrario, la consommation consiste à acheter une chose (ou un service) pour subvenir à un besoin immédiat ou futur. L’acte de consommation détruit tout ou partie de cette chose et vous appauvrit patrimonialement de la valeur perdue (puisque vous ne la possédez plus ou que la chose s’est usée…).

Ainsi, ce n’est pas parce qu’une chose est durable dans le temps qu’il ne s’agit pas de consommation. Par exemple, l’achat d’une voiture de tourisme (voiture personnelle pour un usage autre que professionnel) est un acte de consommation puisque sa valeur diminue à mesure de son utilisation sans pour autant générer un rendement quelconque.

Bien sûr, nous ne vous recommandons pas d'arrêter de consommer puisque vous devez bien vous nourrir et vous déplacer, mais juste de faire attention à ne pas confondre investissement et consommation (quand bien même vous auriez liquidé une assurance vie pour acheter une voiture). 

Conseil de Goodvest : Vous souhaitez investir tout ou partie de votre épargne pour la faire fructifier ? Chez Goodvest, nous proposons une assurance vie nouvelle génération dédiée à l’investissement responsable. Notre objectif est d’assurer aux épargnants une rentabilité adaptée à leur aversion au risque tout en investissant dans des entreprises durables respectant notamment les engagements climatiques de l’accord de Paris. En choisissant vos thématiques en fonction de vos sensibilités, vous donnez du sens à votre épargne et contribuez à votre échelle à relever les grands défis contemporains.

Erreur d’investissement n°2 : Laisser trop d’argent sur son compte courant et livret d’épargne

Dans les temps incertains que nous traversons, la plupart des épargnants ont une préférence pour la liquidité c'est-à-dire qu'ils préfèrent conserver leur épargne sur un compte courant ou sur un livret d’épargne (livret A, LDDS…) malgré l’absence ou la faiblesse de rendement.

Pour les personnes souhaitant ne prendre aucun risque, cette stratégie d’épargne paraît à première vue tout à fait adaptée. Aucune fluctuation de marché, pas d’exposition aux krachs boursiers, l’épargne ne bouge pas d’un iota…

Malheureusement, cette stratégie prêche pour votre appauvrissement à moyen long terme. En effet, vous devez savoir que la monnaie dans laquelle est libellé votre épargne ou votre compte courant se dévalue à mesure que le temps passe en raison de l’augmentation générale des prix (inflation). Générer de l’inflation (2 %) est d'ailleurs l'un des objectifs des banques centrales à travers leur politique monétaire, notamment pour inciter les épargnants à investir leur épargne et prendre des risques.

Ainsi, il convient toujours de parler en taux de rendement (ou rentabilité) réel c'est-à-dire après avoir retranché l’inflation pour connaître le vrai rythme de valorisation de votre épargne.

Vous en conviendrez, dans le cas de l’épargne placée dans un compte courant, votre taux d’intérêt réel est de - 2 % (pour une inflation cible à 2 %). Autrement dit, l’inaction et votre besoin de sécurité vous font perdre de l’argent.

Conseil de Goodvest : Bien que les placements rentables ne proposent pas une garantie en capital, il est possible de maîtriser les risques financiers en employant notamment la stratégie de diversification adéquate. Les conseillers de Goodvest peuvent vous aider à construire un portefeuille limitant votre exposition au risque de perte tout en générant une rentabilité supérieure à l’inflation.

Lire aussi : Plafond compte courant : combien faut-il laisser d'argent sur son compte courant ?


Erreur d’investissement n°3 : Investir toute son épargne dans un seul actif

Vous connaissez certainement le célèbre adage : “ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier”. 

En matière d’investissement, il n’y a rien de pire que d’investir la totalité de son épargne dans un seul actif qu’il soit financier, immobilier ou même sans risque (pour les raisons que nous avons évoquées précédemment).

À vrai dire, le maître mot est la diversification de votre portefeuille. Dans l’idéal, il faut donc détenir différentes classes d’actifs (immobilier, actions, obligations, épargne bancaire…), mais surtout bien diversifier au sein de chaque classe pour limiter et moduler votre prise de risque.

Surtout lorsque vous investissez dans des actions cotées, la diversification permet de compenser les effets de volatilité et la perte de vitesse de certaines entreprises à moyen long terme. Globalement, en diversifiant vous avez une probabilité de gagner de l’argent à long terme qui augmente à mesure que le temps passe. Sans diversification, vous prenez le risque de tout perdre du jour au lendemain. Une erreur commune d’investissement à éviter donc…

Lire aussi : Comment bien diversifier son portefeuille ?


Erreur d’investissement n°4 : Faire confiance aux gourous de l’investissement

Internet n’a pas apporté que des bienfaits à l’humanité. Entre théories complotistes, hoax, bulles de filtres, il a aussi amené dans son sillage une flopée de gourous de l’investissement en vérité peu soucieux des mauvais conseils qu’ils peuvent vous prodiguer (puisqu’ils sont généralement commissionnés via de l’affiliation par des plateformes de trading partenaires).

Surfant sur vos biais cognitifs, l’imaginaire associé à la bourse (et au train de vie des traders) et la volonté de certains de s'enrichir rapidement sans le moindre effort, ces derniers trouvent un écho tout particulier auprès des investisseurs débutants.

Généralement, les gourous de l’investissement vont vous enseigner des méthodes simples à mettre en œuvre, mais très risquées pour votre épargne telles que le daily trading de CFD, l’achat de crypto actif dans des proportions démesurées ou de l’immobilier à fort rendement…

Il ne faut pas oublier que la spéculation est un pari pour l’investisseur et que sa rémunération tient à sa prise de risque. Comme le démontrent de nombreux travaux sur les marchés efficients, il est quasiment impossible de battre le marché. En d’autres termes, la plupart de vos convictions liées à la hausse ou la baisse d’un actif relèvent principalement du hasard et de vos biais cognitifs.

Lire aussi : Spéculation boursière : une opportunité pour les particuliers ?

Conseil de Goodvest : Optez plutôt pour une stratégie d’investissement à moyen long terme en assurant une allocation de votre épargne diversifiée en adéquation avec vos objectifs de rentabilité et votre aversion au risque.

Erreur d’investissement n°5 : Se laisser appâter par des rentabilités alléchantes

En lien avec les discours des gourous immobiliers, méfiez-vous toujours des rentabilités à deux chiffres. En finance et en investissement, il n’y a pas de rentabilité sans risque de perte. C’est une loi immuable que vous devez toujours garder en tête avant d’investir.

Ainsi, raisonner seulement en termes de rentabilité n’a pas de sens. Il faut toujours associer la prise de risque à la rentabilité. Le problème, c’est que le risque est parfois difficile à identifier selon la nature de chaque actif.

De plus, si la plupart des risques sont connus (volatilité, instabilité politique, catastrophe naturelle, vacance locative, risque de change, risque systémique…), il est tout aussi difficile de mesurer leur éventuel impact sur vos investissements et d’estimer leur probabilité d'occurrence.

Donc, si on vous propose des placements avec une rentabilité annuelle à deux chiffres, vous avez tout intérêt à y regarder à deux fois. Il faudra investiguer jusqu’à comprendre la raison d’un tel rendement et la nature du risque pris par l’investisseur. Vous pouvez tenter votre chance, mais ne vous attendez pas à bâtir un patrimoine pérenne avec ce type de placement. Quand bien même certains affirmeraient être devenus riches grâce à ce placement, n’oubliez pas que les perdants ont moins tendance à fanfaronner. C’est souvent l’arbre qui cache la forêt…

Mais, encore une fois, le risque peut être maîtrisé grâce notamment à la diversification et à l’horizon d’investissement. En investissant sur le long terme, l’histoire a montré que la probabilité de perdre sur le marché des actions était proche de zéro ! Mais attention, les performances passées ne présupposent pas des performances futures !

Erreur d’investissement n°6 : Négliger l’impact de vos investissements

Seriez-vous prêt à investir dans l’exploitation des enfants ou dans l’entreprise qui déverse 

ses produits chimiques dans l’eau que vous buvez ?

Lorsque vous investissez, vous mettez directement ou indirectement des capitaux à disposition d’entreprises, d’États ou d’organisations dans le but d’accompagner leur développement et leur croissance. En ce sens, investir c’est un peu comme glisser un bulletin de vote : vous soutenez une entreprise dans sa stratégie et la réalisation de son objet social.

Lire aussi : Quelles solutions pour faire un investissement éthique ?

Nous sommes certains que vous êtes soucieux de l’avenir du monde et de ceux de vos enfants, notamment face aux périls écologiques qui nous guettent. Pour faire face, nous adoptons tous des gestes du quotidien à notre mesure.

Mais à quoi bon si notre épargne est utilisée contre nous en finançant des entreprises peu soucieuses de leur impact et exclusivement motivées par le profit ?

Chez Goodvest, nous voulons vous offrir l'opportunité d'associer la parole aux actes en vous permettant d’investir de manière responsable. Grâce à une sélection drastique des meilleurs fonds d’investissement ISR, nous sommes fiers de vous proposer la première assurance vie ISR respectueuse des accords de Paris exempte de greenwashing !

FAQ

Nos derniers articles

Ensemble, changeons l’épargne

Une vision de l’investissement qui va au-delà des critères financiers.