Compte-titres ou PEA : Quel support choisir ?

27
June
2024

Le compte-titres ou le Plan d’Épargne en Actions (PEA) sont les deux produits d’épargne les plus fréquemment utilisés pour un investissement en actions. Dans cet article, nous explorerons les spécificités, les avantages fiscaux et les flexibilités de chacune de ces deux options afin de vous aider à prendre la meilleure décision en fonction de vos objectifs financiers et de votre profil investisseur.

Compte-titres ou Plan d’Épargne en Actions (PEA) : Comparaison des supports d'investissement en actions

Dans l'univers des investissements en actions, choisir entre un compte- titres ou un PEA n’est pas chose aisée. Cette partie compare ces deux supports d'investissement en mettant en lumière leurs principales caractéristiques, avantages, et contraintes. 

Les caractéristiques du PEA

Le Plan d'Épargne en Actions (PEA) représente une option attrayante pour les épargnants souhaitant investir sur des actions tout en profitant d'un cadre fiscal favorable. Ce véhicule d'investissement, dédié aux actions européennes, est particulièrement prisé pour son potentiel à générer des revenus complémentaires et à préparer la retraite.

  • Qui peut ouvrir un PEA ? Tout résident fiscal français, en tant que personne physique, peut ouvrir un PEA. Il est important de noter que l'ouverture d'un PEA est limitée à un par personne. Aucun PEA ne peut être ouvert au nom de personnes déjà titulaires, de personnes morales, d'enfants mineurs, ou sous des formes de détention multiples telles que les comptes joints ou en indivision.
  • Quel est le plafond d'investissement ? Le PEA permet un investissement jusqu'à 150 000 €, auxquels s'ajoutent 75 000 € pour le PEA-PME, ce dernier étant spécialement conçu pour investir dans des entreprises non cotées et soutenir ainsi le tissu économique local européen.
  • Quels types d'actifs peut-on acquérir à travers un PEA ? some text
    • Des actions européennes ; 
    • Des parts d'Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM), incluant des fonds d'investissement et des fonds mutuels ; 
    • Des Exchange-Traded Funds (ETFs), qui suivent les indices boursiers et offrent une gestion passive à faible coût ;
    • Des parts de sociétés non cotées via le PEA-PME.
  • Peut-on investir de façon responsable dans un PEA ? Bien que le PEA permette d'investir dans des fonds ISR, comme les ETF ESG, ou des entreprises européennes éco-responsables, il n'existe pas de PEA spécifiquement dédié à l'ISR ou à la responsabilité écologique. En conséquence, vous devrez vous-même sélectionner soigneusement les composants de votre PEA, en vous basant sur des informations souvent limitées. 
  • Les fonds détenus dans un PEA sont-ils liquides ? Oui, en théorie, mais retirer des fonds avant cinq ans de détention entraîne la clôture automatique du PEA.

Lire aussi : Faut-il choisir un PER ou un PEA pour préparer sa retraite ?

Les caractéristiques du compte-titres

Le Compte-Titres Ordinaire (CTO) est un véhicule d'investissement flexible qui permet d'accéder à une vaste gamme de titres internationaux. Contrairement au PEA, le compte-titres offre une diversité sans plafond de versement, ce qui le rend particulièrement attrayant pour les investisseurs cherchant à diversifier leur portefeuille.

  • Qui peut ouvrir un compte-titres ? Accessible à tous, le compte-titres ne pose aucune condition spécifique à l'exception de l'accord des représentants légaux pour les mineurs. 
  • Quel est le plafond d'investissement ? Il n'existe aucun plafond de versement dans un compte-titres, offrant ainsi une liberté totale quant à la somme investie. 
  • Quels types d'actifs peut-on acquérir à travers un compte-titres ? Le compte-titres est particulièrement versatile, permettant l'investissement dans des actions du monde entier, des obligations, des fonds d'investissement, et des ETF. Cette diversité est idéale pour ceux désirant répartir les risques et diversifier leur portefeuille de manière significative.
  • Peut-on investir de façon responsable dans un compte-titres ? Tout comme avec le PEA, il est possible de choisir des actifs responsables dans un compte-titres. Cependant, il appartient à l'investisseur de sélectionner méticuleusement ces actifs afin d'éviter les pièges du greenwashing et de s'assurer de la viabilité des investissements.
  • Les fonds détenus dans un compte-titres sont-ils liquides ? La liquidité est un des atouts majeurs du compte-titres par rapport au PEA. Retirer des fonds est simple et rapide : un virement de la poche espèces vers un compte bancaire habituel est suffisant, sans entraîner de clôture du compte. 

Lire aussi : Comprendre la différence entre action et obligation : La clé d'un portefeuille diversifié 

Compte-titres ou Plan Epargne Action (PEA) : la fiscalité

La fiscalité du Plan d’Épargne en Actions

Le Plan d'Épargne en Actions (PEA) est souvent choisi pour ses avantages fiscaux significatifs, qui diffèrent selon la durée de détention des investissements : 

  • Fiscalité en l'absence de retrait : Si aucun retrait n'est effectué, le PEA ne génère pas d'impôt sur le revenu, à l'exception des dividendes issus de titres non cotés qui dépassent 10 % du capital investi. Ces dividendes sont soumis aux prélèvements sociaux.
  • Retrait avant 5 ans : Un retrait de capital avant le seuil des cinq années de détention entraîne la clôture du PEA. Les gains sont alors taxés à hauteur de 12,8 % sous le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), ou selon le barème progressif de l'impôt sur le revenu si l'option globale est choisie. Les prélèvements sociaux de 17,2 % sont également appliqués.
  • Retrait après 5 ans : Si le retrait se fait après cinq ans, le PEA reste actif et les produits sont exonérés d'impôt sur le revenu. Cependant, les prélèvements sociaux à 17,2 % continuent d'être dus. 
  • Retrait en rente viagère après 5 ans : Opter pour une rente viagère après cinq ans de détention offre également une exonération d'impôt sur le revenu. Les prélèvements sociaux s'appliquent toujours, mais seulement sur une fraction de la rente, déterminée selon l'âge du bénéficiaire au moment de la conversion du capital en rente.

Lire aussi : La rente viagère pour optimiser votre retraite

La fiscalité du compte-titres 

Contrairement au PEA, le Compte-Titres Ordinaire (CTO) ne bénéficie pas d'une fiscalité spécifiquement avantageuse, ce qui en fait aspect important à prendre en compte pour les investisseurs : 

  • Imposition des gains : Les gains réalisés sur un compte-titres sont généralement soumis à la flat tax, officiellement connue sous le nom de Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU), qui s'élève à 30%. Cette taxe se décompose en 12,8% d'impôt sur le revenu (IR) et 17,2% de prélèvements sociaux.
  • Option pour le barème progressif : Les investisseurs ont également la possibilité d'opter pour le barème progressif de l'impôt sur le revenu lors de la déclaration des gains. Cette option peut s'avérer plus avantageuse, surtout pour ceux qui se trouvent dans des tranches d'imposition inférieures à celles des 30%. 

Compte-titres vs PEA, la synthèse

 

Compte-titres

Plan d’Épargne en Actions (PEA)

Plafond de versements

Pas de plafond.

150 000 € + 75 000 € grâce à l’enveloppe PEA PME

Conditions d’ouverture

Accessible à tous.

Un PEA par personne majeure résidente fiscale française.

Disponibilité des fonds

Les fonds peuvent être disponibles à tout moment en fonction de la liquidité des actifs investis.

Fonds disponibles mais un retrait avant 5 ans entraîne la clôture du PEA.

Types d’actifs disponibles

Tous les titres disponibles sur les marchés financiers. 

Uniquement des actions, fonds et ETF investis en actions européennes. Actions européennes non cotées pour le PEA PME.

Garantie de capital 

Non

Frais 

Pas de plafond sur les frais.

Frais plafonnés (ouverture, gestion de compte, opération, transfert ou fermeture).

Type de gestion

Gestion libre, déléguée ou sous mandat. 

Transmission 

Transmission du compte et imposition aux droits de succession basés sur la valeur de marché à la date du décès.

Clôture du PEA puis transfert vers un compte-titres ordinaire (pour un PEA bancaire) ou cession du contrat de capitalisation (pour un PEA assurance). Les plus-values latentes sont exonérées d'impôt sur le revenu mais restent assujetties aux prélèvements sociaux.

Investissement responsable ?

Oui, c’est possible en faisant vous-même la sélection des titres de sociétés responsables qui agissent en faveur de la transition écologique.

Fiscalité

Imposition de la plus-value à la flat tax (30%), ou sur option au barème progressif de l’impôt sur le revenu.

  • Retrait avant 5 ans : 30 %
  • Retrait après 5 ans : 17,2 % (exonération d’impôt sur le revenu)

Formation gratuite et accélérée

Devenez un investisseur aguerri en 5 jours chrono

Compte-titres ou Plan d’Épargne en Actions, lequel faut-il choisir ?

Choisir entre un compte-titres ou un plan d’épargne en actions (PEA) n'est pas une décision unilatérale, car chacun offre des avantages distincts qui répondent à des objectifs différents. 

Le PEA est particulièrement séduisant pour les investisseurs à long terme grâce à sa fiscalité très avantageuse après cinq ans de détention, une caractéristique majeure pour maximiser la rentabilité des placements. De plus, opter pour une rente viagère issue du PEA offre des avantages fiscaux non négligeables, ce qui en fait un excellent outil de préparation à la retraite. Cependant, le PEA impose certaines limitations, notamment une restriction géographique aux titres européens et un plafond de versement, ce qui peut limiter la flexibilité pour certains investisseurs.

En comparaison, le compte-titres offre une souplesse considérable. Il n'impose aucun plafond de versement et permet des retraits sans nécessiter la clôture du compte. Sa portée globale en fait une option idéale pour les investisseurs cherchant à diversifier leur portefeuille au-delà des frontières européennes. Avec la possibilité d'investir dans une large gamme de titres mondiaux, le compte-titres est un excellent complément à d'autres formes d'épargne telles que l'assurance-vie, le PER, un PEA déjà existant, ou des investissements immobiliers.

Le conseil de Goodvest : Pour ceux qui envisagent une stratégie d'épargne à long terme, le PEA est souvent le choix le plus judicieux en raison de ses avantages fiscaux et de la possibilité de constituer un portefeuille équilibré et diversifié, adapté à votre profil de risque. Le compte-titres, en revanche, est mieux adapté pour une diversification extensive, offrant une liberté totale en termes de typologie et de géographie d'actifs.

Lire aussi : Comment faire un investissement éthique ?

Quelles sont les alternatives au compte-titres et au PEA ?

Explorons les alternatives au compte-titres ou au plan d’épargne en actions (PEA), qui offrent des avantages fiscaux et des possibilités d'investissement différentes, idéales pour ceux qui recherchent une diversification ou des avantages fiscaux spécifiques.

  • Le contrat de capitalisation est une enveloppe fiscale semblable à l'assurance-vie, permettant d'investir dans des fonds ou ETFs diversifiés sans possibilité d'actions en direct. Bien que la fiscalité lors des rachats soit similaire à celle de l'assurance-vie, elle est moins avantageuse en termes de fiscalité successorale. Pour ceux qui envisagent une planification successorale, l'assurance-vie reste une option plus appropriée.
  • Le Plan Épargne Retraite (PER) est conçu spécifiquement pour la préparation de la retraite. Offrant la possibilité d'investir dans des fonds ou ETFs diversifiés, le PER permet une sortie des fonds en rente ou en capital au moment de la retraite. Un atout majeur est la déductibilité des versements du revenu imposable, ce qui réduit la fiscalité annuelle, rendant ce véhicule particulièrement attrayant pour les épargnants soucieux de préparer efficacement leur retraite.
  • L'assurance-vie est souvent considérée comme une solution "couteau-suisse" en matière d’épargne. Avec des avantages fiscaux substantiels à la sortie et des bénéfices successoraux incomparables, elle permet également d'investir dans une variété de fonds ou ETFs diversifiés. L'assurance-vie est idéale pour ceux qui cherchent à combiner croissance du capital et planification efficace de la succession.

Pour les investisseurs conscients de l'impact environnemental et social de leurs investissements, Goodvest propose une assurance-vie et un PER responsable qui adhèrent pleinement aux principes de l'accord de Paris. Ces produits offrent la possibilité d'investir dans des fonds rigoureusement sélectionnés selon notre méthodologie, destinés à financer la transition énergétique et à soutenir des entreprises qui respectent véritablement l'environnement. En optant pour nos solutions, les investisseurs ne se contentent pas de viser une performance financière; ils contribuent également à financer les entreprises et projets qui façonnent un avenir durable.

Savez-vous que votre épargne pollue ?

Découvrez votre portefeuille d'investissement personnalisé, en accord avec vos valeurs

FAQ

Nos derniers articles

Ensemble, changeons l’épargne

Une vision de l’investissement qui va au-delà des critères financiers.