Est-il possible de faire un investissement rentable à court terme ?

Logo Image
  • Goodvest
28
February
2022

Si vous avez un surplus d’argent sur votre compte courant, mais que vous anticipez une importante dépense dans le futur, il peut être intéressant de placer ce surplus d’épargne sur le court terme afin de la faire fructifier pendant ce petit laps de temps. Dès lors, il faut trouver une solution d'investissement viable à court terme et de préférence rentable. Pour autant, si vous souhaitez placer votre épargne à court terme, c’est que vous estimez aussi en avoir besoin à court terme (sinon autant s’orienter directement vers un placement à moyen long terme). Le placement ne doit donc pas présenter un niveau de risque trop important afin de préserver à minima la valeur initiale du capital investi.

Ainsi, est-il possible de faire un investissement rentable à court terme tout en limitant la prise de risque ? Quelles sont les différentes possibilités offertes aux particuliers ? Est-il possible d’investir à court terme de manière responsable ?

Lire aussi : Combien faut-il laisser d'argent sur son compte courant ?

Qu’est-ce qu’un investissement à court terme ?

Un investissement à court terme peut se définir comme le fait de faire fructifier son argent sur une période de temps relativement courte (entre 1 et 3 ans). Comme pour un investissement classique, l’épargnant met à disposition des capitaux dans le but que ces derniers contribuent de manière directe ou indirecte à l’accroissement de l’appareil productif afin d’en capter une partie des profits.

Si les placements à court terme peuvent avoir des difficultés à trouver une place dans les économies peu financiarisées, les mécaniques d’intermédiation bancaire et financière offrent l'opportunité aux particuliers d’investir leur argent à court terme grâce à des produits financiers adaptés.

Ceci étant, avant d’aborder les différentes solutions d’investissement rentable à court terme, il convient de vérifier dans un premier temps si cet objectif est réellement adapté à vos besoins.

Dans quelle situation est-il intéressant d’envisager un investissement à court terme ?

Nous l’expliquons en long et large sur notre blog : avant d’investir, il est impératif de définir ses objectifs de placements afin de déduire votre horizon d’investissement.

Cette règle de base permet de déterminer si un placement à court terme est souhaitable ou non. Car, à choisir, un placement à long terme propose de meilleures perspectives de rentabilité pour un niveau de risque beaucoup plus faible. Le placement à court terme doit donc être envisagé à défaut de pouvoir placer son argent sur un horizon plus long.

Par exemple, si vous vous êtes fixé comme objectif d’acheter votre résidence principale dans 2 ans, vous avez tout intérêt à investir votre apport personnel sur le court terme pour couvrir l’impact de l’augmentation des prix de l’immobilier pendant cette période sur votre pouvoir d’achat (cela peut néanmoins s’avérer complexe dans la pratique). L’investissement à court terme est donc votre seule solution.

Lire aussi : Devenir investisseur : comment bien investir quand on est débutant ?

Est-ce qu’investissement à court terme et rentabilité sont antinomiques ?

Le problème principal des placements à court terme tient à la difficulté d’associer horizon court, faible prise de risque et rentabilité. En effet, la rentabilité sans risque n’existant pas, l’une des possibilités pour minimiser le risque tout en générant de la rentabilité est d’accepter de placer son argent à long terme.

Dès lors, trouver le juste équilibre à court terme peut s’avérer relativement délicat.

Investissement à court terme : une forte exposition à la volatilité sur les marchés

Du fait de la liquidité des marchés boursiers, certains pourraient être tentés d’investir à court terme sur ces derniers. Autant vous dire que cette pratique est particulièrement risquée puisque les marchés sont réputés pour être (très) volatiles à court terme (c'est-à-dire que les prix varient à la hausse et à la baisse sur une grande amplitude et un temps court sans que vous puissiez l’anticiper).

Une personne responsable, soucieuse de préserver l'intégrité de son capital, ne peut accepter d’investir à court terme sur les marchés. La rentabilité étant à double tranchant, cela reviendrait à pousser la porte d’un casino. Dès lors, mieux vaut s'orienter vers d’autres solutions d’investissement à court terme.

Lire aussi : Les 6 erreurs à éviter pour investir son argent

L’impossibilité d’allier rentabilité et capital garanti

En raison de la trop grande volatilité des marchés et la difficulté de rémunérer l'épargne sans risque en période de taux bas, il apparaît particulièrement difficile de réaliser un investissement à capital garanti rentable à court terme.

En effet, si on définit une rentabilité acceptable comme le fait de couvrir l’inflation, aucun placement sans risque ne propose aujourd’hui un tel rendement.

Toutefois, il faut raisonner en valeur relative et en coût d'opportunité : 1 % de rendement sans risque vaut toujours mieux que le 0 % de votre compte courant. Sur une somme importante investie à court terme, la valeur absolue de ce faible rendement peut être importante quand bien même elle ne permettrait pas de couvrir l’inflation dans son ensemble. À noter aussi que l’inflation est un indicateur économique qui agrège l’augmentation moyenne des prix d’un panier de biens et de services. Au sein de ce panier, certains prix baissent et les évolutions peuvent être disparates de sorte que selon vos habitudes de consommation, l’inflation peut ne pas avoir le même impact sur votre pouvoir d’achat qu’une autre personne.

Quels sont les différents types de placement viable à court terme ?

Maintenant que nous avons vu les problématiques propres aux investissements rentables à court terme, voici quelques exemples de solution de placement viable sur un horizon court en raison notamment de leur liquidité et/ou de leur faible prise de risque.

Les livrets d’épargne pour la liquidité et la sécurité

Pour les placements à court et très court terme, les livrets d’épargne bancaire peuvent être particulièrement adaptés. Ces derniers proposent un niveau de liquidité inégalable de sorte que vous transférez instantanément les sommes qui y sont logées directement sur votre compte courant.

Toutefois, ces facilités sont contrebalancées par une rémunération très faible de l’épargne et par l’instauration de plafonds au-delà duquel vous ne pourrez pas effectuer de versements.

Le livret A

Principalement utilisé pour de l’épargne de précaution, le livret n’est pas un placement viable à long terme du fait de son faible taux de rendement (1 % depuis février 2022). Pour un placement à court terme, il reste néanmoins attractif. Ouvert auprès d’une banque, il est très simple à utiliser, ultra-liquide, sans prise de risque et les intérêts sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux.

Toutefois, les sommes déposées dans un livret A sont plafonnées à hauteur de 22 950 euros.

Conseil de Goodvest : Le livret A permet notamment de financer la construction de logements sociaux en France. Il entre donc dans la catégorie des investissements socialement responsables.

Le LDDS 

Il est aussi possible de compléter (ou substituer) le livret A avec le LDDS (Livret Développement Durable et Solidaire) qui fonctionne d’une manière similaire. Tout comme le livret A, il propose un rendement annuel de 1 % exonéré d’impôt.

La différence avec le livret A se situe notamment au niveau du plafond de versement plus bas (12 000 euros) et de l’emploi de l’épargne collectée. Cette dernière vise notamment à financer l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments à travers un prêt développement durable.

Lire aussi : Que financent le Livret A et le LDDS (Livret de développement durable et solidaire) ?

Les super livrets

Au côté des livrets réglementés précités, les banques proposent aussi des livrets non réglementés aussi appelés super livret. Proposant un capital garanti, le fonctionnement, les facilités de retrait et la rémunération des super livrets varient selon les banques.

Certaines proposent des taux d’intérêt promotionnels (pouvant atteindre 3 % sur les premiers mois) visant à attirer les épargnants, puis retomber à des taux relativement similaires au livret A ou au LDDS.

Outre la faiblesse des taux (hors période promotionnelle), les super livrets souffrent de l’absence d'exonération d’impôt sur les intérêts perçus de sorte qu’un taux d’intérêt brut de 1 % est en réalité un taux d'intérêt net de 0,7 % (après application de la flat tax).

De plus, vous n’avez aucune idée de la manière dont l’épargne est utilisée par les banques et notamment si les projets financés sont en accord avec vos convictions écologiques et éthiques !

L’assurance vie fonds euros pour la garantie du capital

L’assurance vie fonds euros est une alternative intéressante aux livrets pour réaliser un investissement rentable à court terme. Il s’agit d’un contrat d’assurance vie dit monosupport dans lequel vous investissez vos avoirs dans un fonds proposant un capital garanti.

Toutefois, les rendements des fonds euros sont très variés selon votre contrat d’assurance vie allant de 2,21 % par an à 0,80 % pour les moins performants.

Il faudra aussi vous méfier des facilités de retraits offertes. Si les assurances vie nouvelles générations telles que Goodvest vous permettent de retirer vos fonds en moins de 48h, d’autres peuvent bloquer votre épargne pendant plusieurs semaines !

Enfin, les fonds euros souffrent encore aujourd'hui d'une forte opacité dans leurs investissements sous-jacents de sorte qu’il est quasiment impossible de faire un investissement socialement et écologiquement responsable avec ce type de placement.

Le crowdfunding immobilier : le placement à terme risqué à fort taux de rendement

Le crowdfunding immobilier se présente souvent comme une solution de placement à court terme viable. Le concept est relativement simple : vous prêtez de l’argent à un promoteur immobilier pour qu’il réalise son projet sur une durée généralement comprise entre 6 et 36 mois. En contrepartie, ce dernier vous verse des coupons annuels à un taux très élevé (entre 9 et 12 %). 

Sur le papier, le crowdfunding immobilier s’avère être un investissement à court terme particulièrement rentable.

Dans les faits, il faudra vous méfier du risque de défaillance du promoteur et de bien diversifier vos prêts pour éviter de tout perdre d’un coup. En ce sens, le crowdfunding immobilier est un placement rentable à court terme, mais risqué et illiquide. En effet, pendant toute la durée du prêt, vous ne pourrez pas récupérer votre épargne. 

L’assurance vie ISR : une solution d'investissement responsable adapté votre horizon

À vrai dire, choisir le bon couple risque/rentabilité dépend essentiellement de la précision de votre horizon de placement. Inutile de prétendre à un rendement supérieur à 1 % sur une période inférieure à 1 an sans prise de risque. Par contre, sur une période de 3 ans, il est possible d’adapter la répartition de votre portefeuille pour générer une rentabilité supérieure à l’inflation en limitant votre prise de risque.

En ce sens, l’assurance vie en unité de compte en ce qu’elle investit sur une large variété de fonds diversifiés permet de moduler et de maîtriser le risque selon votre horizon de placement. Il est alors possible d’envisager un investissement rentable à court terme via une assurance vie de ce type.

Et pour associer placement viable et écologique, vous pouvez vous orienter vers une assurance vie ISR. Mais pas n’importe laquelle !

Chez Goodvest, nous avons conçu la première assurance vie ISR alignée avec l’accord de Paris sur le climat pour vous permettre d’investir exclusivement dans des entreprises œuvrant pour un monde plus durable et cherchant à minimiser leur impact écologique. Grâce à notre solution de gestion pilotée, il devient alors possible d’associer investissement à court terme rentable et investissement responsable !

FAQ

Nos derniers articles

Ensemble, changeons l’épargne

Une vision de l’investissement qui va au-delà des critères financiers.