Comprendre l'investissement socialement responsable (ISR)

Logo Image
  • Goodvest
31
October
2022

Vous aimeriez investir et faire fructifier votre épargne ? Pour autant, vous avez aussi des considérations éthiques et vous voulez contrôler la manière dont votre épargne est utilisée ? L’investissement socialement responsable est fait pour vous ! En quoi consiste cette nouvelle manière d’investir ? Comment la mettre en œuvre ? Suivez le guide !

Qu'est-ce que l’investissement socialement responsable (ISR) ?

L’investissement socialement responsable est un concept regroupant plusieurs facettes. C’est à la fois un label permettant de qualifier des fonds d’investissement au regard de certains critères extra financiers (le fameux label ISR), mais aussi une manière d’investir en accord avec ses principes moraux, politiques voire religieux, en tenant compte des facteurs ESG (environnementaux, sociaux ou de gouvernance).

L’investissement socialement responsable comme investissement éthique

L’investissement socialement responsable tire alors son origine de la volonté de certains institutionnels et particuliers d’intégrer une composante éthique dans leur arbitrage financier. Si l’investissement est l’un des premiers leviers permettant le développement des activités économiques, les investisseurs disposent d’un véritable pouvoir : celui de privilégier le développement de certaines activités plutôt que d’autres. Au même titre qu’un bulletin de vote agrégé à d’autres peut définir une orientation politique à l’échelle d’un pays démocratique, la somme de chaque euro investi sur les marchés financiers peut définir les objectifs, les normes et les modes de production à l’échelle transnationale (en raison de libre circulation des capitaux). L’investissement socialement responsable peut donc être un mode d’investissement pouvant réellement changer la marche du monde.

Mais, vous l’aurez compris, l’un des problèmes de l’investissement réside dans la multiplicité des acteurs dont la plupart ne tiennent compte que d’une logique de rendement en mettant de côté les aspects RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et DD (développement durable).

Pour autant, la prise de conscience de la société civile et de plus en plus d'institutionnels tend à démocratiser l’investissement socialement responsable avec pour objectif de financer des entreprises mettant en place des actions en accord avec les enjeux sociaux, écologiques et économiques du 21e siècle.

En quoi consistent les labels relatifs à l’investissement socialement responsable ?

De nombreux labels se sont créés afin de définir des critères normatifs permettant de faire le tri entre les entreprises en fonction des critères ESG (environnementaux, sociaux ou gouvernance). Il s’agit par exemple du label ISR (créé par le ministère de l’Économie et des Finances français en 2016) ou du label Greenfin (mis en place par le ministère de l’Écologie pour les investissements verts). Ils ont pour objectifs d’orienter et d’informer l’investisseur particulier soucieux de l’emploi de son épargne.

La définition des fonds ISR

Dès lors, de nombreux fonds ISR se sont créés avec une proposition de valeur simple : permettre aux investisseurs particuliers d’investir dans une multitude d’entreprises respectant certains critères ESG (environnementaux, sociaux ou gouvernance) en une seule opération. En effet, lorsque vous investissez dans un fonds d’investissement (OPC ou ETF), vous achetez des parts ou actions de son fonds qui lui-même détient des actions et parts d’entreprises. Les bénéfices générés par les entreprises remontent dans le fonds qui les redistribue aux investisseurs (après prélèvement de frais de gestion).

Toutefois, comme le pointe le rapport de l’inspection générale des finances de 2020 sur le label ISR, ces labels souffrent aussi de nombreuses insuffisances, et certains fonds ISR se prévalant d’un tel label peuvent aussi le faire à des fins de greenwashing.

En effet, comment différencier une société réellement engagée dans un processus vertueux et une entreprise qui plante des arbres pour parfaire son marketing (greenwashing) et écouler sa production trop carbonée ?

C’est pourquoi chez Goodvest, nous tenons compte des critères de notation, mais allons au-delà en vérifiant manuellement la composition des actifs de chaque fonds ISR proposés afin de vous garantir un investissement socialement responsable garanti sans greenwashing.

Conseil de Goodvest : Planter des arbres à la chaîne sans tenir compte des caractéristiques des écosystèmes et de leur résilience notamment aux feux de forêt peut être action particulièrement délétère pour l’environnement (danger pour la biodiversité, inefficience de la séquestration du CO2 dans les sols par rapport à une forêt naturelle, multiplication des incendies…).

Comment savoir si un investissement est socialement responsable ?

Que vous investissiez dans des fonds ISR ou directement dans des entreprises, il apparaît important de savoir dans quoi vous mettez les pieds, et surtout si votre investissement est aussi responsable que vous l'espérez. Pour vous aider dans votre prise de décision, une multitude de labels se sont créés pour vous informer de la qualité extra financière de vos investissements. Ces derniers sont généralement attribués après une analyse des fameux critères ESG.

Lire aussi : Quelles réglementations encadrent actuellement la finance durable ?

À quoi correspondent les critères ESG ?

Pour définir si un placement est socialement responsable, les entreprises dans lesquels vous investissez sont notamment analysées selon les critères ESG regroupant 3 grands critères :

  • Environnementaux : l’entreprise financée prend-elle des mesures spécifiques pour réduire son empreinte carbone, réduire ses déchets, prévenir les risques pour l’environnement ?
  • Sociaux : l'entreprise financée prend-elle des mesures concrètes pour améliorer le bien être au travail, réduire les risques psychosociaux, promouvoir la parité, prévenir les accidents du travail ?
  • Gouvernance : la rémunération des dirigeants de l’entreprise financée est-elle transparente ? Existe-t-il une parité dans le conseil d’administration ?

L’ensemble de ces critères extra financiers permet de noter chaque entreprise au regard de son implication dans chacune des thématiques. Les critères ESG vont alors servir de base effective pour l’obtention de différents labels ou de la nouvelle réglementation SFDR pour différencier les fonds ISR.

La nouvelle réglementation SFDR en faveur de l’investissement responsable

Le nouveau règlement européen 2019/2088 aussi appelé “Sustainable Finance Disclosure” (SFDR) applicable depuis le 10 mars 2021 s’inscrit notamment dans l’optique d'accroître la transparence des produits d’investissement quant à leurs caractéristiques extra financières. En effet, les sociétés de gestion (fonds d’investissement) doivent désormais identifier les produits qui :

  • promeuvent des caractéristiques environnementales et/ou sociales (article 8 du règlement) ;
  • ont pour objectif l’investissement durable (article 9 du règlement).

Ce règlement s’inscrit alors dans une logique d’informations où les pourvoyeurs de produits financiers doivent communiquer sur la dimension ESG des produits proposés. Dès lors, vous pouvez facilement identifier un fonds d’investissement en fonction de ses caractéristiques extra financières. Par exemple, si un fonds est qualifié de SFDR 9, cela signifie que les entreprises et projets financés par l’intermédiaire du fonds ont pour objectif l’investissement durable. Dans le même sens, il sera qualifié de SDFR 8, si les entreprises et projets financés présentent des caractéristiques environnementales et/ou sociales (critères ESG).

A contrario, le fonds sera qualifié de SFDR 6 s’il ne présente pas d’objectif de durabilité particulier. Pour autant, un fonds SFDR 6 n’est pas pour autant à bannir, il peut très bien être destiné à l'investissement socialement responsable en s'intéressant au secteur de la santé par exemple. Il faudra néanmoins redoubler de vigilance quant à la nature réelle des investissements effectués pour s’assurer qu’une partie de l’actif ne soit pas dédiée à des secteurs à exclure sur le plan éthique (armement, non-respect du pacte des Nations unies, etc.).

Le label Greenfin

Mis en place par le ministère de l’Écologie, le label Greenfin est une information supplémentaire à destination des épargnants pour ceux qui décident plus spécifiquement d’investir dans l’économie verte. Les fonds d’investissement qui se consacrent activement au financement de la transition énergétique et écologique (transport propre, éco-industrie, agriculture…) peuvent faire une demande de labellisation Greenfin. Le label Greenfin est accordé pour une durée d’un an renouvelable sous réserve du respect des critères d’investissement sur la durée.

Le label ISR

A priori, le label ISR (investissement social et responsable) mis en place par le ministère de l’Économie et des Finances pourrait sembler faire doublon avec le label Greenfin. Pour autant, le label ISR à une vocation plus large en ce qu’il ne s'intéresse pas qu’à la transition écologique. En effet, tous les critères ESG peuvent être pris en compte pour obtenir la labellisation ISR. L’obtention de la labellisation ISR va essentiellement porter sur les engagements pris par le fonds sur sa capacité à prendre en compte ces critères et les quantifier pour chaque élément de son portefeuille, puis de les communiquer de manière transparente aux épargnants. Autrement dit, le label ISR laisse la liberté au fonds d’investissement sur le choix de la méthode de notation de ses actifs au regard des critères ESG. Or, les critères ESG pris en compte peuvent exclusivement concerner la bonne gouvernance des sociétés financées. Il est donc possible d’obtenir un label ISR tout en finançant le secteur des énergies fossiles si ces dernières respectent les principes de bonne gouvernance ou mettent en place des mesures spécifiques pour prévenir certains risques environnementaux.

Ainsi, l’investissement socialement responsable au sens du label ISR peut être inadapté aux attentes des épargnants souhaitant réellement faire un investissement éthique et responsable.

Le label Finansol

Depuis 1997, le label Finansol vise à distinguer les produits d’épargne à vocation solidaire. En plus du respect de critères de transparences et d’information, le produit d’épargne (parts de fonds d’investissement par exemple) devra présenter l’une des caractéristiques suivantes pour obtenir le label Finansol :

  • l’encours de l’épargne finance des projets solidaires (accès au logement et à l’emploi, activités écologiques, promotion de l’entrepreneuriat dans les pays en développement…)
  • une parties des revenus de l’épargne finance des activités associatives sous la forme de donation

Le label Finansol se distingue des autres labels (ISR, Greenfin) en ce qu’il s'intéresse plus particulièrement à la finance solidaire. Les entreprises et activités financées par l’intermédiaire d’un produit d’épargne Finansol sont choisies en fonction de leur utilité effective sur les questions de l’insertion, de cohésion sociale et de développement durable et ne sont pas cotées en bourse.

Pourquoi faire fructifier son épargne avec de l’investissement socialement responsable ?

Certains font le choix de s’extraire de la société pour ne pas contribuer à ce qu’ils considèrent comme une fuite en avant en essayant de vivre avec un mode de vie alternatif et autonome, d’autres estiment que le système est perfectible et qu’il est encore possible de le changer de l’intérieur. Chez Goodvest, nous appartenons à cette seconde catégorie. Nous pensons qu’en agrégeant l’épargne des particuliers vers les secteurs les plus porteurs d’avenir et d’espoir, nous pouvons relever une partie des grands défis contemporains à venir tout en offrant une juste rétribution économique aux épargnants.

Donner du sens à son épargne avec l’investissement socialement responsable

Comme nous l’avons dit, investir son épargne c’est comme glisser un bulletin de vote : vous financez le développement d’une activité spécifique et donc la promotion de cette dernière. Ici, tout le monde s’accordera à dire qu’il vaut mieux financer une activité dans laquelle on croit plutôt qu’une activité que l’on trouve dispensable ou néfaste pour l’humanité.

En investissant de manière responsable, vous bénéficiez d’un niveau de transparence supplémentaire (en tout cas si vous passez par nous), pour sélectionner vos investissements en accord avec vos convictions. Dès lors, certains secteurs sont bannis par principe tels que :

  • le secteur de l’armement ;
  • le secteur de l’extraction et de la production des énergies fossiles (pétrole, charbon et gaz) ;
  • le secteur du tabac (et autres drogues reconnues comme telles) ;
  • le secteur du divertissement pour adulte ;
  • les entreprises violant le pacte des Nations unies (non-respect des droits de l’homme tels que le recours à l’esclavage ou au travail des enfants).

Ensuite, il est possible d’allouer votre épargne vers différentes organisations (entreprises principalement) cherchant à développer certains types de projets en phase avec les critères ESG. Ainsi, vous trouverez un fonds d’investissement adapté à vos sensibilités et à ce dont vous croyez

Exemple de fonds d’investissement socialement responsable* Objectifs ISR Description du fonds
Lyxor Green Bond (DR) UCITS ETF – Acc Transition écologique
  • Fonds de gestion passif (ETF) de 590 milliards d’euros sous gestion destinés à financer des projets écologiques par l’intermédiaire de green bonds (obligations vertes)

 

  • Niveau de risque : faible

 

  • Performance moyenne** : 4 % / an
Insertion Emplois Dynamique NC Emploi et solidarité
  • Fonds actif (FCP) investissant dans des entreprises ayant des activités en lien avec le développement durable et s’engageant à créer des emplois en France

 

  • Niveau de risque : moyen

 

  • Performance moyenne** : 15 % / an
BNP Paribas Easy Low Carbon 100 Europe PAB Activités bas carbone
  • Fonds de gestion passif (ETF) dédié à l’investissement dans des entreprises cotées générant peu de CO2 en excluant le secteur des énergies fossiles

 

  • Niveau de risque : élevé

 

  • Performance moyenne** : 10 % / an
Lyxor MSCI Disruptive Technology ESG Filtered (DR) UCITS ETF – Acc Nouvelles technologies
  • Fonds de gestion passif (ETF) dédié à l’investissement dans les nouvelles technologies sous réserve de respecter un niveau de notation ESG suffisamment élevé

 

  • Niveau de risque : élevé

 

  • Performance moyenne** : 15 % / an

** Fonds disponibles sur Goodvie (l’assurance vie Goodvest) ** Performances données à titre indicatif : les performances passées ne présupposent pas des performances futures*

Investir responsable pour oeuvrer, anticiper et parier sur le changement de paradigme économique

Nous avons la certitude qu’il est possible d’allier des objectifs d’enrichissement tout en œuvrant pour le bien commun. Par exemple, le changement climatique actuel nous oblige à repenser nos modes de production en limitant les émissions de gaz à effet de serre. Ces changements impliquent la mise à disposition de capitaux importants pour développer des solutions de productions durables et efficientes. Il en va de même pour la transition énergétique. En plus de s’accorder avec votre éthique, nous pensons qu’investir de manière responsable dès maintenant dans ces secteurs est un investissement d’avenir face aux décisions des pouvoirs publics à venir.

En effet, avec la crise sanitaire, beaucoup d’entre nous ont découvert la force exceptionnelle de la contrainte étatique face aux situations d’urgence où certains droits pourtant acquis depuis toujours (tels que la liberté d’aller et venir) peuvent disparaître du jour au lendemain. Face à l'urgence climatique et aux objectifs des pouvoirs publics (neutralité carbone à l'horizon 2050), il n’est pas impossible que des contraintes de plus en plus fortes pèsent sur les entreprises à matière de norme environnementale, mais aussi sur les restrictions à l’importation pour limiter les effets de dumping environnemental des pays manufacturiers. À votre avis, quelles seront les entreprises les plus rentables dans un tel contexte ? La vieille industrie polluante ou l’éco-industrie ayant fait 15 ans de recherche et développement pour limiter au maximum son empreinte carbone tout en maximisant sa production ?

Autrement dit, dans le secteur du développement durable et responsable au sens large, les opportunités d’investissement ne cessent de fleurir avec des retours sur investissement d’ores et déjà importants. Et qui sait ? Peut-être y trouverons-nous à terme le nouveau Microsoft ou Google !

Les fonds ISR, une performance au rendez-vous

Comme vous pouvez le constater, les différents fonds d’investissement socialement responsable que nous proposons proposent d’excellentes performances au regard du niveau de risque. Aujourd’hui, même des financiers dictés par la seule rentabilité de leur placement investissent dans ces fonds ISR pour bénéficier de ces performances exceptionnelles. En effet, certains fonds tels que le BNP Paribas Easy Low Carbon 100 Europe PAB dédié à l’investissement bas carbone affiche une performance cumulée sur 3 ans de 33,48 %. Autrement dit, si vous aviez investi 1 000 euros il y a 3 ans, vous auriez une plus-value latente de 330 euros.

Conseil de Goodvest : Nous vous conseillons quand même de diversifier au maximum les fonds pour ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier comme nous l’expliquons dans notre guide de l’investissement pour débutant.

Comment faire un investissement socialement responsable ?

Vous êtes séduit par la vocation de l’investissement socialement responsable ? Entre les labels et les entreprises spécialisées, faire un investissement éthique aujourd’hui n’a jamais été aussi simple. Pour faire un investissement socialement responsable, deux grandes options s’offrent à vous :

  • constituer vous-même un portefeuille d’entreprise sélectionnée par vos soins selon vos propres critères éthiques ;
  • investir par l’intermédiaire de fonds spécialisés (OPC ou ETF) dans l’investissement socialement responsable.

La première option peut être attractive sur le papier : vous financez exclusivement des entreprises que vous connaissez et qui vous paraissent répondre à votre sens moral. Toutefois, constituer un portefeuille d’actions peut être une tâche particulièrement chronophage et complexe. Il faudra trouver les entreprises, étudier la performance financière de chacune des entreprises, assurer un niveau de diversification suffisant pour maîtriser les risques financiers, acheter des actions (toutes les entreprises ne sont pas cotées..) etc. De plus, comment contrôler que l’entreprise financée répond effectivement à vos considérations éthiques et morales ? Une entreprise peut très bien faire de la reforestation à travers le monde en faisant travailler des enfants. Nous vivons à une époque où une société peut facilement endosser l'apparat de la vertu grâce à une communication agressive tout en étant l’inverse de ce qu’elle prétend être.

Bref, tant pour éviter les erreurs d’investissement sur le plan financier qu’extra financier, nous vous recommandons de faire des investissements socialement responsables par l’intermédiaire de fonds d’investissement spécialisés. Pour ce faire, rien de plus simple !

La sélection de l’enveloppe fiscale adaptée

La meilleure manière d’investir dans des fonds ISR est de passer par une enveloppe fiscale. Il s’agit en quelque sorte d’un portefeuille vous permettant de détenir des produits financiers tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Les plus connues d’entre elles sont :

  • le PEA (plan épargne action) destiné exclusivement aux actions européennes et aux fonds éligibles. Il est par exemple difficile de favoriser l’entrepreneuriat dans les pays en développement avec ce type d’enveloppe.
  • l’assurance vie permettant de détenir une plus large diversité d’actifs que le PEA

Chez Goodvest, nous avons fait le choix de vous proposer l’assurance vie (Goodvie) comme solution pour réaliser vos investissements socialement responsables. Elle offre toute la flexibilité utile aux épargnants pour investir de manière éthique sans entrave dans des conditions fiscales avantageuses tout en facilitant la transmission de leur patrimoine.

La sélection des investissements sur des critères extra financiers

Une fois votre enveloppe fiscale ouverte, il ne vous reste plus qu’à constituer votre portefeuille avec les fonds spécialisés qui conviennent le plus à vos objectifs de placement. Pour vous accompagner, la plupart des plateformes (telles que Goodvest) proposent des solutions de gestion pilotée. Après avoir répondu à un certain nombre de questions, un robo advisor (un conseiller robot) vous fait une recommandation sur la répartition de votre épargne en tenant compte de vos objectifs financiers et extra financiers. Bien entendu, ces recommandations peuvent être complétées ou explicitées par de véritables conseillers humains disponibles sur rendez-vous. Vous avez ainsi l’assurance d’investir dans les secteurs qui vous correspondent tout en constituant un portefeuille d’épargne cohérent sur le plan financier !

FAQ

Nos derniers articles

Ensemble, changeons l’épargne

Une vision de l’investissement qui va au-delà des critères financiers.